Festival Les Boréales – Soirée Ingmar Bergman

Fanny et Alexandre

Suède (1982) – Drame – 2h51 (partie 1) / 2h26 (partie 2) – VOSTF
réalisé par Ingmar Bergman
avec Pernilla Allwin, Bertil Guve, Kristina Adolphson, Borje Ahlstedt, Kristian Almgren

▶︎ Téléchargez le dossier de presse

Pour en savoir plus :
• fiche sur Allociné
• fiche sur Télérama
• fiche sur le site du distributeur

Synopsis

L’histoire se déroule dans la Suède du début du XXe siècle. Le film dépeint la vie d’une jeune fille, Fanny, et de son frère Alexandre au sein d’une famille aisée, les Ekdahl. Les parents de Fanny et Alexandre travaillent dans le théâtre et sont très heureux ensemble jusqu’à la mort subite du père. Peu après ce drame, la mère trouve un prétendant, un évêque, et accepte sa proposition de mariage. Elle déménage chez lui avec les enfants.

Dans cette nouvelle demeure, il règne une atmosphère sévère et ascétique. Fanny et Alexandre sont soumis à son autorité stricte et impitoyable. Edvard Vergerus est sec de cœur, aveuglé par ses principes, et par conséquent incapable d’empathie… Quel va être leur quotidien; quel drame va-t-il se dénouer ?

Le distributeur n’étant pas en mesure de fournir la copie du film dans sa version longue, c’est la version « courte » de 3h10 en VOSTF qui sera présentée lors de la soirée. Nous vous présentons nos excuses pour ce changement de programme indépendant de notre volonté.

Pourquoi (re)découvrir Fanny et Alexandre

Véritable chronique sur la vie de la grande bourgeoisie suédoise de la fin du XIXe siècle, Bergman a choisi d’aborder ce monde par les yeux d’un enfant. L’alliance du strict sens du cadrage du cinéaste et la candeur du protagoniste rend le film particulièrement organique. Fanny et Alexandre est le denier métrage à proprement parler d’Ingmar Bergman pour le cinéma.

Ingmar Bergman (1918-2007) est sans doute le cinéaste qui a le plus influencé les réalisateurs de tous horizons. Parfois perçu comme austère, son cinéma s’impose avec le temps par sa diversité : drames et comédies, contes médiévaux et chroniques contemporaines, onirisme et hyperréalisme…

Séances

Séance samedi 19 novembre 2022 à 16h00 (partie 1) et 20h00 (partie 2)
Présentation du film par Emmanuel Burdeau, critique de cinéma